Un site d'Eiffage Génie Civil

Réemploi & valorisation des matériaux

Demcy inscrit pleinement les métiers de la démolition dans le mouvement de l’économie circulaire

Nos équipes interviennent principalement en zones urbaines et dans les bassins d’emploi, là où s’adapter aux nouveaux usages, mobilités, en préservant l’environnement et développer l’économie circulaire s’avère vital. Pour nos clients comme pour les collectivités, nous nous engageons chaque jour à réduire l’impact de nos chantiers. En optant pour les solutions de recyclage les plus efficaces, nous améliorons sans cesse nos performances environnementales et opérationnelles.

Graphiques circulaires sur les matériaux et équipements déconstruits

Quel devenir pour les matériaux et équipements déconstruits ?

Nous travaillons à systématiser les procédés de revalorisation, en apprenant de nos retours d’expérience et en formant nos collaborateurs.

En maîtrisant toute la chaîne de valeur sur le gros œuvre, la déconstruction, le broyage, le tri, le stockage et la valorisation des matériaux sur site autant que possible, nous réduisons les nuisances et les émissions de gaz à effet de serre liées à la production et au transport des matériaux.

Aujourd’hui, certaines filières de recyclage sont totalement opérationnelles et permettent d’atteindre d’excellents taux de réutilisation. C’est le cas par exemple des métaux et des bétons où les taux atteignent quasiment les 100 %, et dans une moindre mesure du bois, ou encore du plâtre. D’autres filières sont encore en devenir. Demain, nous devrons augmenter plus significativement les taux de réemploi des autres flux de déchets de chantier, comme les isolants, plastiques ou les revêtements de sols. 

florence guyot - directrice de travaux
Florence Guyot Directrice de travaux

94 % des matériaux de nos chantiers sont recyclés ou revalorisés

Demcy pratique de longue date le tri à la source des matériaux en vue de leur recyclage - et ce à chacune des phases de déconstruction des bâtiments. Avant la phase de démolition, nous pouvons réaliser un « diagnostic ressources » afin d’identifier les matériaux et équipements récupérables, et réduire ainsi d’autant les déchets ultimes générés. Seuls les déchets non inertes et résiduels partent en décharge.

  • Le béton déconstruit est déferraillé puis broyé avant d’être réutilisé pour du comblement sur site ou réutilisé pour constituer des plateformes, des sous-couches routières, ou réutiliser comme granulats pour fabriquer de nouveaux bétons.
  • Le bois, selon sa qualité est réutilisé tel quel, ou broyé et acheminé dans des usines pour être reconverti en pâte à papier ou en panneaux de particules, ou vers des centrales de production de chaleur.
  • les métaux (cuivre, aciers, aluminium, ferrailles) sont triés sur nos chantiers et partent vers les fonderies spécialisées, où ils sont reconvertis pour avoir une seconde vie, permettant ainsi d’économiser de l’énergie et du minerai. Certains éléments, comme des poutres métalliques, peuvent parfois être directement réemployés sans passer par cette étape de fusion en usine.
  • Quant aux équipements urbains et mobiliers de second œuvre – radiateurs, portes et fenêtres, sanitaires, abris de bus à vélo, luminaires, lavabos, portes, fenêtres, faux-plafonds, parquet… lorsqu’ils sont en bon état, ils peuvent être réutilisés pour de nouvelles constructions, revendus sur des marchés de seconde main ou transformés pour un autre usage (par exemple une porte peut devenir une table).
Montpellier : Recyclage des fauteuils Une seconde vie pour les fauteuils de la salle de projection de l’École d’application de l’infanterie datant de 1967

Dans le cadre de la démolition d’une ancienne salle de projection de l’École d’application de l’infanterie datant de 1967, les fauteuils de la salle ont trouvé une seconde vie auprès d’une décoratrice de cinéma.

Les équipes de Demcy sont fières d’avoir participé à cette nouvelle opération de réemploi qui s’est réalisée avec l’aide de l’association Gammes et l’une de ses ressourcerie Montpelliéraine, de Valdelia et de la maîtrise d’ouvrage Groupe Serm/SA3M. Une opération qui nous prouve encore une fois, que le réemploi représente un engagement environnemental par le CO2 évité et la préservation des ressources, mais c’est aussi un engagement social, qui se traduit par la multiplication de partenariats avec le tissu associatif local. Aujourd’hui, nous multiplions ce type d’actions, en continuant à prioriser le réemploi, la réutilisation et le recyclage !

Zoom sur la démolition de l'ancienne école centrale (Châtenay-Malabry) : une reconversion exemplaire en recyclage et réemploi

Dans le cadre de la reconversion du site de l’ancienne École Centrale à Châtenay-Malabry en Ecoquartier, Demcy a réalisé la déconstruction de bâtiments représentant 60 000 m² Shon. Une partie des équipements et du mobilier a été réemployée ou recyclée et l’ensemble des bétons issus de la démolition a été concassé par nos équipes et recyclé, après recarbonatation.

La tronche : chantier de déconstruction unique avec création d'une batitec Opération cadran solaire

Opération Cadran solaire

Pour la partie Déconstruction/Démolition du projet, l’Établissement public foncier local (EPFL) du Dauphiné, accompagné par Kern Ingénierie et Na Architecture, a fait appel à nos équipes, en cotraitance avec Eco’Mat38, lesquelles ont pris le pari de sauver quelque 900 tonnes d’équipements et de mobiliers. Au programme de ce chantier innovant, on note donc la dépose sélective méthodique des éléments de second œuvre (armoires, radiateurs, lavabos…) en vue de leur réemploi, et le recensement des matériaux récupérables (pierres, charpentes et tuiles…) pour le futur aménagement du site. Sans oublier les bétons de démolition, qui seront concassés in situ.

 

LE HAVRE : Recyclage de 33 000 tonnes de béton déconstruit Démolition de la cité

Démolition de la cité « Chicago »

Démolition comprenant 6 immeubles de R+7 à R+15, soit 432 logements. Après plusieurs mois de curage et désamiantage, nos pelles grand bras de 28 et 42 mètres sont en action sur ce chantier d’envergure qui va nécessiter le traitement de 1 500 tonnes d'amiante, de 2 000 tonnes de déchets et permettre le recyclage de 33 000 tonnes de béton déconstruit. Le renouvellement urbain complet du quartier Vallée Béreult / Graville-La Vallée au Havre s'achèvera en 2029.